liberte finance

PERP : Une niche fiscale idéale

La majorité des Français pratique l’épargne pour préparer le jour où viendront leurs retraites. À cela de nombreux choix de types d’épargne s’offrent à eux. Parmi ces systèmes on retrouve le PERP qui malgré qu’il ne soit pas aussi populaire que l’assurance vie est tout de même un très bon moyen d’anticiper le passage à la vie inactive. En plus de cela les avantages fiscaux que propose le PERP plairont surement à tous ceux qui souhaiteraient réduire leurs impôts avant le 31 décembre de cette année. Autant dire qu’au rythme où vont les choses actuellement, le PERP connaîtra certainement un succès dans les années à venir.

Le PERP pour préparer la retraite

Cotiser est un passage obligatoire si on veut pouvoir sauver le régime de sa retraite et cela les Français en sont conscient. C’est dans cette optique que des systèmes d’épargnes sont proposés afin qu’ils puissent préparer en toute sérénité leurs passages futurs à la retraite. Et parmi les meilleurs produits de retraite, on retrouve le PERP. D’ailleurs il attire de plus en plus de Français depuis son lancement il y a 10 ans déjà, une très bonne croît chaque année. Ce qui intéresse le plus dans ce produit est porté sur sa capacité défiscalisant. On peut citer le fait qu’il peut déduire de ses revenus imposables l’intégralité de ses versements limités à 10 % du salaire net imposable, avec un plafond de 30 038 euros en 2014. À cela s’ajoute la possibilité de transférer ses plafonds entre conjoints, qui n’entrent dans la base taxable à ISF ni le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros.

Les défauts du PERP

Avec une fiscalité aussi particulière et cette possibilité de procéder aux deux tiers des versements en fin d’année, on comprend bien pourquoi euodia.fr insiste pour dire que le succès du PERP explosera dans les années à venir. Des avantages qui nous feraient presque oublier qu’à la base c’est une épargne pour préparer sa retraite.
Mais tout n’est pas si rose pour autant, car il comporte aussi ses petits défauts :

- Épargne bloquée
Seuls 20 % des sommes versées peuvent être retiré en capital. Pour le reste de cette somme, elle sera reversée sous forme de rente, qui sera aussi imposée. Ce qui limite généralement l’accès aux personnes âgées le plus aisé et refroidit ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens.

- La sortie en rente
Pour beaucoup, la sortie en rente est un aspect qui les bloque à souscrire à faire un plan d’épargne retraite populaire.

- Produit obligatoire
Avec des performances similaires à l’assurance vie, le PERP est lui aussi un produit obligatoire. Ce qui veut dire alors qu’il sera très difficile d’accumuler le pactole.

Les publications similaires de "Investissements"

  1. 28 Janv. 2022Se faire exonérer de taxe quand on est une petite entreprise276 hits
  2. 4 Déc. 2021La défiscalisation de plein droit dans un investissement Girardin1974 hits
  3. 21 Sept. 2021Faut-il toujours placer son épargne dans une assurance-vie ?25502 hits
  4. 16 Sept. 2021La pierre papier est-elle toujours un bon investissement ?493 hits
  5. 20 Août 2021Comment réussir à gérer son investissement en colocation ?1397 hits
  6. 10 Août 2021SCPI fiscales vs rendement : avantages et inconvénients846 hits
  7. 23 Juil. 2021Vos placements financiers sont-ils toujours rentables ?942 hits
  8. 7 Sept. 2020Revendre son bien LMNP : comment et à qui ?1399 hits
  9. 31 Août 2020Quand l’agrément fiscal est-il nécessaire dans un investissement Girardin ?1774 hits
  10. 31 Déc. 2019Peut-on réaliser un gain financier non fiscalisé avec la loi Girardin outremer ?5420 hits