liberte finance

De plus en plus de français font le choix du statut de freelance

Le statut de freelance est un statut qui intéresse de plus en plus de jeunes entrepreneurs. Le freelance est donc un professionnel, un expert qui travaille à son propre compte et qui jouit de son autonomie et de sa liberté. En France, l’état encourage beaucoup les jeunes entrepreneurs ou tous les particuliers qui suivent des formations pour ensuite se mettre à leur propre compte en créant leur propre business. Le statut de freelance s’est largement répondu grâce aux innovations technologiques et il s’est rapidement développé dans le secteur de l’informatique, du web, la formation, le multimédia ou encore l’infographie et bien d’autres domaines similaires.

Tout savoir sur le freelance

Le freelance est donc un travailleur qui exerce son métier de manière autonome. Ce dernier propose à sa clientèle un ensemble de prestations intellectuelles dans les secteurs susmentionnés et bien d’autres (Conseil aux entreprises, la communication, le coaching…). Le freelance, puisqu’il est indépendant, prospecte lui-même le marché du travail à la recherche d’une clientèle. Il propose et négocie avec sa clientèle lui-même une prestation qu’il se chargera moyennant un coût de réaliser. Le freelance peut réaliser ses prestations depuis son domicile ou dans un local qui lui fait office de bureau ou encore chez son client (en entreprise par exemple). Il a la possibilité de se servir de son matériel ou du matériel de son client dans le respect des accords prédéfinis.

Le choix d’un statut

Le freelance est donc un travailleur indépendant. Il est son propre patron et réalise des travaux aux entreprises et particuliers qui ont besoin de ses services. Toutefois, lorsqu’on parle de freelance, on ne parle aucunement d’un statut juridique au sens propre du terme. Le freelance est donc une appellation pour désigner un entrepreneur indépendant qui travaille à son propre compte sans aucun lien de subordination à un employeur ou associé. Le freelance avant de lancer son business doit choisir une structure juridique qui correspond le mieux à son statut freelance. L’entrepreneur freelance à le choix entre plusieurs types de statut tout à son avantage. Il s’agit de : EURL, SCL, SCP, ou encore EIRL. En cas de besoin, il peut faire appel à un professionnel qui l’accompagnera dans le choix d’un statut qui correspond aux prestations qu’il propose à sa clientèle. Ce dernier l’accompagnera également dans toutes les démarches administratives qui lui permettront d’obtenir la forme juridique de son choix. Si l’on a les compétences nécessaires dans tel ou tel domaine et que l’on tient à son autonomie et sa liberté professionnelle, le choix du statut freelance est plus que judicieux.

Les publications similaires de "News economique"

  1. 30 Déc. 2018Qu'est-ce que le secret bancaire ?2639 hits
  2. 3 Août 2017Comment présenter un bon dossier pour son banquier ?610 hits
  3. 2 Avril 2017Loi Girardin : un dispositif de défiscalisation dans l’immobilier1507 hits
  4. 12 Fév. 2017La réglementation en matière d'expertise comptable841 hits
  5. 13 Mai 2016Un domaine financier bien géré1241 hits
  6. 17 Déc. 2015La direction d’une SAS assurée par le président1119 hits
  7. 19 Août 2015Fini les fins de mois difficile, réalisez du cash sur votre temps libre2647 hits
  8. 13 Juin 2015La Loi Pinel et les zones2129 hits
  9. 30 Oct. 2014Quels sont les limites d'endettement en France ?1584 hits
  10. 29 Oct. 2014Pourquoi faire appel à un professionel du rachat de crédit ?1818 hits